Historique/qu’est-ce qu’un fablab ?

Extrait de Wikipédia : (CC BY-SA 3.0)

Le concept de fab lab a été créé par Neil Gershenfeld, professeur au MIT, à la fin des années 1990 et lancé au Media Lab de cette université, en collaboration avec le « Grassroots Invention Group » et le « Center for Bits and Atoms » (CBA), également du MIT3.

Il a commencé en explorant comment le contenu de l’information renvoie à sa représentation physique, et comment une communauté peut être rendue plus créative et productive si elle a – au niveau local – accès à une technologie.
Alors que le Grassroots Invention Group n’est plus dans le Media Lab, le Center for Bits and Atoms consortium est toujours activement impliqué dans la poursuite des recherches dans des domaines liés à la description et à la fabrication, mais il n’exploite ni n’entretient aucun des laboratoires fab lab à travers le monde, sauf le mobile fab lab.

Le concept de laboratoire fab lab découle aussi de cours très populaires au MIT : le cours (MAS.863) dont l’intitulé est « How To Make (Almost) Anything » (« Comment fabriquer (presque) n’importe quoi »), et le cours (MAS.S62) dont l’intitulé est « How To Make Something That Makes (Almost) Anything » (« Comment fabriquer quelque-chose qui fabriquera (presque) n’importe quoi »). Ces cours, très demandés, sont encore ouverts aux étudiants lors des cours semestriels d’automne.

En France, les premières initiatives sont lancées à partir de 2009 : Artilect FabLab Toulouse en 2009, puis Ping, Nybi.cc et Net-iki en 2011, le FacLab de l’université de Cergy-Pontoise, les LabFab de Rennes5, de Lannion et de Montpellier en 2012…

Les fab labs sont basés sur les principes d’ouverture et de collaboration. Ils s’appuient sur des machines de fabrication numérique et des réseaux qui permettent de s’échanger des fichiers dans le monde entier. Un objet peut donc être conçu dans un fab lab, fabriqué dans un autre et amélioré dans un troisième.

Grâce à des interfaces informatiques simplifiées, ergonomiques et de plus en plus interopérables, il devient plus facile pour des usagers non-spécialistes de prendre le contrôle d’outils techniques (écrire, illustrer, maquetter et imprimer son propre livre en ligne par exemple, avec un logiciel commercial ou libre tel que wikibook).

L’appropriation que le logiciel libre a facilitée, s’étend maintenant aux matériels libres (ou Open Hardware), et par exemple aux modalités de prototypage numérique permis par des plateformes de type Arduino ou aux prototypages physiques permis par des fab labs.

 

Charte des fablabs

La charte originelle en anglais
Fablab-charte-small(1)

Crédit image Licence libre CC-BY

Mission

Les fab labs sont un réseau mondial de laboratoires locaux, qui rendent possible l’invention en donnant aux individus accès à des outils de fabrication numérique.
Accès : vous pouvez utiliser le fab lab pour fabriquer à peu près n’importe quoi (dès lors que cela ne nuit à personne) ; vous devez apprendre à le fabriquer vous-même, et vous devez partager l’usage du lab avec d’autres usagers et utilisateurs.

Education

La formation dans le fab lab s’appuie sur des projets et l’apprentissage par les pairs ; vous devez prendre part à la capitalisation des connaissances et à l’instruction des autres utilisateurs.

Responsabilité

vous êtes responsable de :
– La sécurité : savoir travailler sans mettre en danger d’autres personnes ni endommager les machines,
– La propreté : laisser le lab plus propre que vous ne l’avez trouvé,
– La continuité : contribuer à entretenir et réparer les outils, à gérer les stocks de fournitures et à rendre compte des incidents.

Secret

Des concepts et les processus développés dans les fab labs doivent demeurer disponible pour un usage individuel même si la propriété intellectuelle peut être protégée.

Bussiness

Des activités commerciales peuvent être initiées dans les fab labs, mais elles ne doivent pas faire obstacle à l’accès ouvert. Elles doivent se développer au-delà du lab plutôt qu’en son sein et bénéficier à leur tour aux inventeurs, aux labs et aux réseaux qui ont contribué à leur succès.